PEDAGOFORM

ENVIRONNEMENT PERSONNEL D'APPRENTISSAGE EN FORMATION

20 Mai 2013, 12:00pm

Publié par PedagoForm

Envrionnement-perso-apprentissage-PedagoForm.jpg 

Construire son environnement d'apprentissage personnel (EAP) est plus que de rigueur lorsque l'apprenant explore son apprentissage par les nouveaux outils numériques : que ce soit en mode blended learning, en mode e-learning, ou en mode MOOC, il est nécessaire que l'apprenant construise son environnement d'apprentissage personnel en ligne ... Oui, mais est-ce bien aussi nécessaire que cela ? Oui, mais en mode formation, sans passer par les nouvelles technologies, songe-t-on à envisager l'environnement d'apprentissage personnel de l'apprenant ?

 

De l'environnement d'apprentissage en général à l'environnement d'apprentissage personnel.

L'apprentissage par l'image et l'apprentissage par la collaboration sont les deux canaux d'apprentissage privilégiés dans une formation en mode numérique. 

Dans cet espace virtuel, l'image, plus que l'Ecriture auparavant, est reine : la succession de vidéos, tutoriels, de pearltrees ou autres storifies inondent l'apprentissage en mode numérique, et, pour celui qui est réceptif à ce mode d'apprentissage, sous-utilisé parfois dans le système scolaire ou dans l'environnement de la formation continue, il s'agit alors d'une véritable façon d'apprendre, parfois pour certains apprenants, inconnue jusqu'alors.

Dans cet espace virtuel, la collaboration et le partage, combinés au travail personnel, constituent parallèlement des voies majeures de l'apprentissage : en effet, en participant à un MOOC réunissant de trés nombreux internautes au même moment, en participant à un e-learning par la faculté d'inter-agir, de poser des questions, de donner son opinion via un chat, un tweet, ou en participant à une formation à distance où le parcours intégre des partages entre pairs notamment, l'apprentissage par voie collaborative est renforcé, quand ce dernier est aussi parfois obéré en formation professionnelle ou en classe, permettant d'envisager alors une autre façon d'apprendre pour l'apprenant. Le sentiment d'appartenir à une communauté et d'en être acteur constituera alors un des moteurs de l'apprentissage.

Image, collaboration... d'autres modalités d'apprentissages seront exploitées via le numérique mais ces deux principales seront introspectées par l'apprenant. Est-ce à dire que ceux qui ont l'habitude de travailler de manière trés personnelle et individuelle seront exclus des apprentissages via le numérique ? Est-ce à dire que ceux qui découvrent enfin l'apprentissage par la collaboration excelleront à travers les modes d'apprentissages numériques (là où ils se sentent parfois en difficultés quand leur vécu scolaire ou en formation professionnelle ne les y a pas invités) ? Est-ce à dire que ceux qui ont conservé une grande habitude et une grande familiarité avec l'Ecriture, perdront tout repère dans un e-learning ou dans un MOOC ? La déstabilisation pourra parfois être l'effet premier certes, mais l'apprenant qui intègre la sphère numérique devra envisager ces modes d'apprentissages en priorité pour construire autour d'eux, son propre environnement d'apprentissage. 

 

Construire son environnement d'apprentissage personnel pour concevoir son "apprendre à apprendre".

Sur le net, de nombreux articles permettent de mieux comprendre en quoi il est utile à l'apprenant de bien concevoir, en amont de toute formation passant par les outils numériques, son environnement personnel d'apprentissage. Au-delà de l'envie de pouvoir construire ses savoirs sur le principe du partage et de la collaboration, cela nécessitera de sa part non seulement des compétences ou des capacités proprement liées aux outils numériques, mais aussi des capacités de recherche des informations, de tri, de veille, pour éviter toute infobésité. De manière plus générale, si vous avez vous-même fait l'expérience d'un e-apprentissage, vous vous êtes probablement rendus compte combien il est nécessaire de re-mobiliser, dans cet espace virtuel, ses compétences en "apprendre à apprendre".

Quels outils, quelles méthodes dois-je mobiliser pour m'informer, comprendre, hiérarchiser, structurer, mémoriser, restituer, m'évaluer ? 

- il conviendra souvent, en premier lieu, de connaître ses préférences dans ses modes d'apprentissage afin de pouvoir correctement équilibrer ses modes d'apprentissage favoris avec les moins favoris que l'on trouvera en formation numérique ;

 -pour construire son environnement personnel d'apprentissage, il conviendra ensuite d'identifier les différentes façons d'apprendre et de déterminer celles qui nous conviennent le mieux.  


Mais pensez-vous que les apprenants identifient clairement avant toute entrée en formation numérique, leur modes d'apprentissage et leurs façons d'apprendre ? Identifiez-vous, vous-même, vos propres chemins d'apprentissage ?

Envisager ou découvrir son "apprendre à apprendre" à travers son environnement d'apprentissage personnel.

La question se pose alors souvent de savoir si les formations via les nouvelles technologies ne seraient réservées qu'aux personnes qui identifient correctement leurs modes d'apprentissage et leurs façons d'apprendre et il est souvent conclu que seules les personnes qui apprennent en auto-formation sont aptes à suivre une formation numérique. Dans la majeure partie des cas, ne faut-il pas aider, l'apprenant, préalablement à toute formation, à mobiliser ses ressources de l'apprendre à apprendre ? N'est-ce pas un préalable nécessaire avant toute formation via le numérique ? 

Selon la théorie du connectivisme, ce préalable ne serait pas nécessaire car l'apprentissage est un processus qui se produit dans des environnements flous composés d'éléments de base changeants, qui ne sont pas entièrement sous le contrôle de l'individu. L'exmple de l'expérience de Sugata Mitra installant des ordinateurs dans plusieurs villes du monde et permettant ainsi à des enfants d'apprendre, par eux-mêmes, sans aucun guidage, fait référence en la matière. L'expérience montre que ces enfants ont non seulement découvert la manipulation de l'ordinateur par ce biais, mais surtout qu'ils ont appris seuls, sans passer par un tiers, tel un enseignant ou formateur, mobilisant ainsi toutes leurs ressources internes. Ainsi, le pouvoir de l'image et de la collaboration seraient en nous, intrinsèques : ils font partie de nous et nous permettent d'apprendre. C'est pourquoi tout un chacun peut apprendre par l'image, par la collaboration : l'exploration par ces biais favorisera l'intégration personnelle de nouvelles données, de nouveaux savoirs facilement restituables... des apprentissages cartésiens aux fluides apprentissages... dans ce cadre, créer son environnement d'apprentissage personnel ne serait pas tout à fait nécessaire en amont de la formation, il se créerait petit à petit et l'apprenant découvre, par ce biais, les façons d'apprendre et celles qui lui correspondent le mieux. Ainsi, l'apprentissage via le numérique permettrait de ré-interroger son "apprendre à apprendre" et contribuerait peut-être même, pour chaque apprenant, à découvrir ou re-découvrir ses modes d'apprentissage originels et son environnement d'apprentissage personnel.

 

Quid de l'environnement d'apprentissage personnel en mode "non -numérique"     ?

Deux questions peuvent se poser alors, au regard de ces quelques réflexions sur les apprentissages numériques, si l'on se met à observer les formations en mode "non-numérique" :

1ère question : Dans le cadre de la formation en présentiel, songe-t-on à définir au préalable l'environnement personnel d'apprentissage de l'apprenant ?

-Définir son mode d'apprentissage favori

-Définir les différentes façons d'apprendre et la ou les façons d'apprendre qui conviennent le mieux à l'apprenant

-Guider et mobiliser les ressources de l'apprenant pour définir son propre "apprendre à apprendre"

-Envisager que le formateur s'adapte en multipliant les modalités d'apprentissage pour intégrer cette variété

-Envisager les restitutions de l'apprenant et l'intégration de nouveaux savoirs à travers son ou ses modes favoris d'apprentissage.

2ème question : Dans le cadre de la formation en présentiel, si l'image et la collaboration sont des voies intrinsèques de l'apprentissage, communes à tout un chacun, songe-ton à les intégrer ? 

- L'image : intégration de vidéos, tuto, utilisation des cartes mentales, photolangage...

- La collaboration : travaux en sous groupe, en grand groupe, travaux en autonomie, sans le formateur, apprentissage entre pairs..

Comme tous les billets PedagoForm, le présent billet ne prétend nullement détenir la Vérité mais seulement favoriser idées, réflexions ou partages. Vos réactions sont BIEN-venues.

 

Pour continuer d'explorer : 

-Cours MOOC ITYPA : Se créer un environnement personnel d'apprentissage avec Internet - cliquez ICI

- De l'EPA à la communauté de pratique - THOT CURSUS - cliquez ICI

- Un environnement personnel d'apprentissage évaluant des distances épistémiques et dialogiques - CAIRN INFO - cliquez ici

- L'expérience de Sugata Mitra : cliquez ici 

- Construire l'environnement optimal d'apprentissage - Jean Heutte - cliquez ICI

 

 

 

Commenter cet article

cristol 16/09/2014

Une ressource audio de 4mn qui va dans le sens de l'article
https://www.youtube.com/watch?v=M7Gvj-_W56Q

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog