PEDAGOFORM

DEBUT D'ACTIVITE PEDAGOGIQUE : UTILISER UN BRISE GLACE

Rentrée scolaire, rentrée universitaire, démarrage de formation, en présentiel ou à distance, comment bien démarrer une nouvelle activité quand de nombreuses émotions sont en enjeu autant pour le formateur, l’enseignant, l’élève, l’apprenant, l’étudiant ? Les brise-glaces constituent des outils qui vont permettre de faciliter premiers contacts et premiers échanges vers l’apprentissage afin de mieux faire connaissance et de transformer des émotions négatives en émotions positives.

 

LES BRISE-GLACES : POURQUOI PEUVENT-ILS ETRE UTILES ?

L’appréhension est souvent présente au démarrage d’une activité d’apprentissage. Pour étudiants, apprenants, élèves, les enjeux sont multiples :

- Dans le rapport à soi, à son apprentissage : au début d'un cours, d'une formation, l'étudiant, l'élève, l'apprenant prend souvent conscience qu’à l’issue de cet apprentissage, un nouvel avenir se dessine peut-être ; il peut réaliser aussi que ses capacités à travailler ne sont pas aussi étendues qu'au début de sa représentation ; il peut enfin se sentir déçu en percevant la réalité d'un investissement dans ce nouvel apprentissage...

- Dans le rapport aux autres : de l’appréhension de la qualité relationnelle avec le guidant, l’aidant, l’accompagnant que seront le formateur, le maitre, à ses craintes quant à son intégration dans le groupe d’apprenants et d’étudiants, les émotions négatives peuvent souvent l'emporter sur l'apprenant en début de phase d'apprentissage, selon les personnes, selon les contextes…

Dans la formation pour adultes, ces derniers s’inquièteront par exemple de savoir si la formation sera intéressante ou non, concrète ou non, si le choix de cette formation était pertinent ou non… bien sûr, ce degré d’appréhension restera variable d’une personne à une autre, prenant en compte plusieurs paramètres en amont de la formation, selon que l’apprenant aura ou non été acteur de son choix de formation, selon son rapport à l’employeur, selon son rapport à l’apprentissage, au savoir, selon le nombre de formations qu’il a déjà effectuées par le passé… C’est pourquoi à l’inverse, certains seront très heureux de venir en formation et le brise glace n’aura qu’un effet minime.

L’ensemble de ces appréhensions, peurs, inquiétudes peuvent générer bon nombre d’émotions négatives et d’attitudes qui peuvent être génératrices de tensions dès le démarrage de la formation : refus de la formation, rejet des autres, aversion envers le formateur ou l'enseignant… quand formateur et enseignants savent que l’un des ingrédients-clé pour une formation de qualité est l’envie d’apprendre, le brise glace peut parfois être conçu comme un outil précieux qui contribuera à transformer les émotions négatives en émotions positives. Le brise glace ne fait pas tout car la construction de l’apprentissage, dans la dimension du sujet apprenant, restera progressive, mais pour favoriser l'entrée dans la formation, le cours, celui-là peut être être aidant dans la pédagogie du formateur ou de l'enseignant. Alors comment briser la glace et dégager l’apprenant d’une partie des ses appréhensions pour mieux faire connaissance entre apprenants, avec le formateur ou l'enseignant et avec l’apprentissage qui commence ?

BRISE-GLACE : DES OUTILS

Prenant appui sur de quelques guides et ouvrages, vous trouverez parmi les ressources ci-dessous de nombreuses idées pour briser la glace en début d’activité pédagogique, par exemple :

Ces outils permettront d’éviter un traditionnel tour de table parfois vécu comme trop lourd par les apprenants en formation pour adultes (si vous connaissez d’autres outils et références, n’hésitez pas à les communiquer dans la rubrique commentaires pour les lecteurs de PedagoForm).

BRISE GLACE : UNE ATTITUDE AVANT TOUT

Mais le premier brise glace, c’est vous ! En effet, l’attitude du formateur, de l’enseignant, dans les premiers instants de formation, de classe, vont jouer un rôle déterminant sur les émotions en démarrage de cours, de formation. Les émotions négatives de l’apprenant peuvent rester négatives en fonction de votre émotion ou humeur du jour d’une part, en fonction de votre posture, qui va conforter ses croyances et ses appréhensions d’autre part. A l’inverse, ses émotions peuvent devenir positives si votre posture, vos attitudes, l’amènent à rompre avec ses représentations et ses appréhensions.

 

Deux idées sont en prendre en considération :

- Première idée : en démarrant la formation, vous ne connaissez absolument pas l’état émotionnel de l’apprenant, vous ne connaissez pas ou peu son rapport au savoir, à la formation, à l’enseignement, et vous n’identifiez pas ses appréhensions… et vous ne pouvez pas. Autant se le dire… elle sont là, mais elles sont muettes : tout l’art du formateur, de l’enseignant, consistera à les découvrir petit à petit, lentement, progressivement, par les voies de la communication verbale et non verbale, à travers la magie de la pédagogie…

- Deuxième idée : tout dépendra également de vos propres émotions car il ne faut pas omettre que si l’apprenant ou l’élève arrive avec des peurs ou appréhensions, vous pouvez dès le début, faire paraître les vôtres, bien légitimes : peur de l’erreur, du manque de légitimité, du rapport à l’apprenant, de la déstabilisation… autrement dit, le brise glace que vous utiliserez pour les apprenants, pour les élèves, sera aussi le vôtre !

Si vous connaissez d’autres outils et références, ou si vous avez une idée, une suggestion, n’hésitez pas à communiquer dans la rubrique « commentaires ».

DEBUT D'ACTIVITE PEDAGOGIQUE : UTILISER UN BRISE GLACE

Partager cet article

Commenter cet article

Isabelle 25/07/2016 19:15

Je crois aussi que les activités brise-glace sont bénéfiques dans un groupe. Le sentiment de confiance et le développement de liens significatifs entre les étudiants sont des atouts dans la persévérance scolaire. Merci pour ces idées d'activités, je vais en utiliser certaines dans le cadre de mes formations!

Oliver Andrade 22/09/2014 19:26

Pour ma part, j'utilise un jeu de balle...
Pour éviter le tour de table où certains, comme moi, stressent lorsque leur tour arrive, celui qui reçoit la balle dois se présenter rapidement et l'envoyer ensuite au hazard à quelqu'un d'autre. Il y a toujours quelques ratés à l'envoi comme à la réception, quelques rires, l'atmosphère se détend.
Bon article,
Olivier.

Milica 18/09/2014 16:47

Bonjour et merci pour cet article ! Il est en effet récurrent que les stagiaires se "plaignent" de devoir se présenter à TOUS les formateurs... Au bout du 3ème formateur, s'il n'y a pas utilisation d'autres outils, cela devient fastidieux pour les stagiaires.
Par contre, en ce qui concerne les liens, il n'y a que le 1er (5 brise-glace) qui nous redirige vers une autre page. Les autres liens sont erronés, nous ne pouvons donc pas accéder aux pages mentionnées. C'est bien dommage !

pedagoform 18/09/2014 20:29

Bonsoir Nadine, Merci pour votre apport sur la question de la mise en confiance et du contrat pédagogique en tout début de formation. Bon brise glace !

pedagoform 18/09/2014 20:27

Merci Milica pour la communication de votre expérience professionnelle concernant l'utilisation du brise glace. Et un merci tout particulier pour avoir signalé les liens internet erronés... erreur réparée, les liens fonctionnent : vous pouvez continuer de les explorer. Bien cordialement.

nadine 18/09/2014 12:03

bonjour

oui j ai expérimenté différentes façons d ouvrir une formation adultes : l ouverture est décisive pour la dynamique de groupe et l implication des stagiaires. Elle donne le ton , entraine et dunamise tout de suite, elle peut même étonner et rendre curieux ! tout ce bénéfice pour la motivation est déterminant pour toute la formation . tout ce qui n est pas gagné en confiance et dynamique à l ouverture pendra beaucoup de temps à être récupéré ........ et si la formation ne dure qu 1 jour, alors la formation entière peut être en difficulté. Alors oui sans hésitation aux brises glaces, à la mise en confiance, au plaisir affiché, et au contrat pédagogique clair, mis en place dés les 1er minutes ! merci pour cet article