#APPRENDRE PAR L'ERREUR

L'erreur est aussi en tant que telle une manière d'apprendre.

Que vous soyez apprenant, formateur, consultant, responsable pédagogique, enseignant, rétroaction sur cette manière d'apprendre à part entière à intégrer allègrement dans les méthodes d'animation.

 

 

APPRENDRE EN ERREUR

 

Apprendre en erreur et en errant, c'est-à-dire en déambulant voire en procrastinant.

 

On a tendance à l'oublier mais c'est parfois en errant sur la toile d'internet, dans les ouvrages d'une bibliothèque, dans les couloirs d'un musée ou à proximité d'une animation, que l'apprentissage reste possible.

Ne vous est-il jamais arrivé de procrastiner sur internet puis, aux détours d'une page puis d'une autre, de vous prendre d'intérêt pour un sujet et de divaguer de pages en pages pour finalement y rester plus d'1 heure ? Vous avez certainement capté de réelles informations, que vous allez pouvoir intégrer dans un pan de votre vie personnelle ou dans le cadre professionnel.

Ne vous est-il jamais arrivé de parcourir les étagères d'une bibliothèque, sans savoir ce que vous pourrez y trouver vraiment, et de tomber sur un trésor littéraire riche d'enseignements ?

Comme il vous est peut-être arrivé de vous retrouver dans un lieu dans lequel vous veniez dans un but imprécis, non déterminé, en flânant même, quand subitement un animateur passionné par son domaine, vient vous transmettre un tas d'informations que vous allez pouvoir réintégrer dans vos pratiques ?

Apprendre en errant, en erreur, sans but précis et surtout sans intention d'apprendre... Ce qui est très intéressant dans cette médiation d'apprentissage, c'est que l'apprendre survient sans prévenir : il arrive là où on ne l'attendait pas, sans qu'on ait posé a priori une intention d'apprendre. Il arrive là, dans un moment de pause, dans un instant de loisir ou sur un moment de repos.

 

APPRENDRE PAR ERREUR

 

Apprendre par erreur, c'est apprendre positivement et par surprise. 

 

Quand nous apprenons par erreur, nous sommes dans l'action, dans la réalisation d'une compétence, voire d'une performance et subitement, un événement indésirable survient : la panne inattendue, la difficulté ou l'obstacle imprévu, la "tuile", le problème qui nous met en échec. Cela entraîne parfois le fait qu'en plus d'essayer de comprendre la cause de l'erreur, on se prend de plein fouet les impacts et les conséquences de l'erreur avec ses désagréments : un client insatisfait auprès duquel il convient de s'excuser, un supérieur énervé par le dysfonctionnement, les difficultés en cascade...

Oui, l'erreur est désagréable mais combien peut-elle devenir riche lorsque, même quelques semaines plus tard, elle est envisagée sous l'angle positif visant à l'améliorer le système, le processus, la réponse à apporter, afin que l'erreur ne se reproduise plus.

La richesse de l'erreur par l'expérience est qu'elle devient "pédagogie de l'erreur" quand on veut bien se donner la peine d'enfin la percevoir positivement en renonçant à n'en percevoir que les conséquences et son ou ses fautifs.

La pédagogie de l'erreur par l'expérience suppose par conséquent un esprit positif et une acceptation à se laisser surprendre par la venue de l'erreur.

 

APPRENDRE EN ERREUR OU PAR ERREUR : LA PÉDAGOGIE DE L'ERREUR

 

Que vous soyez apprenant, formateur, consultant, responsable pédagogique, enseignant, vous pouvez pleinement intégrer la pédagogie par l'erreur ou en erreur dans vos cours, enseignements, formations ou suivis individualisés.

 

Comment intégrer la pédagogie par erreur ou en erreur ?

 

1 - En laissant l'apprenant "errer" ou vagabonder. Laissez à l'apprenant des temps libres de découverte, des parts ou parties libres, comme on laisse à l'enfant le droit au "jeu libre" peut favoriser l'apprentissage en erreur en toute autonomie. Le travail du formateur ou de l'enseignant consiste alors à guider et accompagner l'apprenant en erreur, à l'issue de son errance, en utilisant notamment la rétroaction.

 

2 - En intégrant dans vos cours, vos formations, vos suivis, des exercices comprenant des erreurs ou en prévoyant des exercices pratiques, tout en laissant les erreurs se produire et en les saisissant telles des opportunités pour analyser, débriefer, poser, synthétiser. Certains penseront qu'il s'agira là d'une méthode pédagogique risquée qui peut très vite mettre des élèves ou des apprenants en échec... pas si elle est amenée en expliquant en bienveillance son intérêt, sa pertinence et ses vertus et en la transformant assez rapidement en opportunité nouvelle de comprendre et de modifier sa pratique pour s'améliorer.

 

Quels sont les avantages de la pédagogie par erreur ou en erreur ?

 

1- L'effet de surprise

La caractéristique majeure de la pédagogie par l'erreur ou en erreur, c'est l'effet de surprise !

On apprend sans y être prêt, sans s'y attendre et c'est précisément cette émotion qui va favoriser le stimulus de l'apprentissage. C'est même cet état émotionnel qui permet souvent à l'apprenant, même des semaines plus tard, de communiquer à d'autres ce qu'il a appris car, en effet, cette erreur l'a tellement surpris qu'elle est marquée dans sa mémoire. Nous pouvons alors miser sur un apprentissage par l'erreur ou en erreur sur des messages-clé d'une formation tant son pouvoir d'intégration par surprise peut rester prégnant !

 

2 - La positivité de l'erreur

Le fondement majeur de la pédagogie par l'erreur ou en erreur, c'est la joie !

En effet, dès que l'apprenant dépasse le stade du sentiment de culpabilité personnelle et de faute, il inverse son état émotionnel et peut envisager l'erreur comme apprenante. C'est pourquoi il revient au formateur ou à l'enseignant, de permettre rapidement cet état émotionnel de joie pour transformer l'erreur en situation apprenante et envisager l'amélioration continue par l'erreur au lieu de stigmatiser l'échec.

 

En conclusion, la pédagogie par l'erreur nous rappelle surtout que dans l'ensemble du processus d'apprentissage, en complément des objectifs structurés de formation et des objectifs pédagogiques cadrés, la part de "hasard" a également toute sa place dans la guidance du formateur ou de l'enseignant. Le tout consiste à pouvoir y être sensible et à toujours garder la posture ouverte à l'éventualité et à l'imprévu... Se laisser porter et emporter, à côté des paradigmes structurants de la formation.

 

 

Pour poursuivre :

Cahiers Pédagogiques : L'erreur pour apprendre

Cairn info : Apprendre par les erreurs ou la courage de l'approche rogérienne - Peretti

Réseau Canopé : L'erreur, une étape nécessaire d'apprentissage

CSP - vidéo : Apprendre de nos erreurs

 

 

 

Merci à Sketch'Ortho d'avoir créé cette facilitation visuelle à la compréhension de l'article - Vanessa FRANCOIS FOUQUET - http://sketchortho.fun/a-propos/

Merci à Sketch'Ortho d'avoir créé cette facilitation visuelle à la compréhension de l'article - Vanessa FRANCOIS FOUQUET - http://sketchortho.fun/a-propos/

#APPRENDRE PAR L'ERREUR
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Découvrez les prestations d'accompagnement en pédagogie, à la certification et à la mise en oeuvre des formations : www.pedagoform.com -  Hébergé par Overblog