PEDAGOFORM

DE "L'APPRENDRE" A "L'APPRENDRE A APPRENDRE" : existe-t-il des lois d'apprentissage ?

22 Mars 2012, 07:30am

Publié par PedagoForm

 Apprendre-PEDAGOFORM.jpg    

PEDAGOGIES, APPRENTISSAGES, APPRENANTS

« Comment m’y prendre pour qu’ils s’approprient cette nouvelle notion, ce nouveau geste professionnel, de la manière la plus efficiente possible ?»... questionnement incessant du formateur, de l'intervenant, dans la préparation de sa formation.

Comment fait-on pour apprendre ? Comment intégrer ce "comment apprendre" pour "apprendre à apprendre" ?

Quelques pistes, synthèse de synthèses de réflexions... pour faire suite à un échange récent avec un jeune étudiant en sciences de l'éducation.

 

Comment apprendre ?

Est-ce qu'un adulte ou un enfant apprennent en lisant ? En partageant avec d'autres adultes ou d'autres enfants ? En écoutant ? En jouant et en s'amusant ? En regardant une vidéo ? En prenant des notes et en écrivant ? En expérimentant, en réalisant des exercices ? En se documentant par eux-mêmes, en effectuant des recherches sur internet, à la bibliothèque ?

Adultes et enfants apprennent-ils de manière semblable ? Peut-on apprendre seul ? Vaut-il mieux apprendre à plusieurs ?

Si vous êtes formateur ou intervenant, au fur et à mesure de votre expérience, vous avez certainement été amenés à vous demander s'il existait des règles, méthodes pour apprendre ? Existe-t-il des mécanismes d'apprentissage incourtournables pour chaque adulte, chaque enfant ? ...

Pour trouver des réponses à ces questions, les chercheurs ont toujours exploré et explorent encore les méandres de notre cerveau. Pour déterminer "Comment apprendre", de nombreuses recherches s'orientent en effet sur ce dernier, ce mystérieux cerveau recelant les secrets de notre mémoire, et plus particulièrement la manière de capter les informations et des les intégrer pour les apprivoiser. De la distinction entre l'hémisphère droit et l'hémisphère gauche en matière d'apprentissage, à la localisation de la mémoire en un endroit bien précis de l'organe notamment, beaucoup d'idées ont été développées pour commencer à poser un certain nombre d'enseignements sur les mécanismes de notre cerveau.

Dernièrement, les recherches se focalisent sur les manières d'apprendre par le biais des nouvelles technologies et notamment sur le fait que beaucoup -enfants en premier lieu - pensent apprendre en balayant une succession d'informations sur le net : les dernières recherches tendent notamment à démontrer que "ce multitâche non contrôlé" est une illusion et que notre cerveau atteint ses limites en termes d'intégration et de captations des informations : si je lis un document professionnel, avec en fond sonore une vidéo professionnelle, que je réponds en même temps à un mail professionnel, je manque forcément une information, car c'est un peu comme si je fais bouillir du lait alors que quelqu'un sonne à la porte, je me souviens que je réalise deux actions simultanément mais si en plus mon portable se met à sonner et que je réponds à l'appel... il y a de fortes chances que j'omette la casserole de lait sur le feu, je manque une action ou une information.

On trouve sur la toile et dans de trés bons ouvrages, tout l'apport des neurosciences sur l'apprentissage. Sur le cerveau et les nouveaux apprentissages particulièrement, voir les articles "Le multitâche non contrôlé" et "Comment le net révolutionne notre cerveau".

D'autres recherches se sont par la suite orientées sur les distinctions entre les mécanismes d'apprentissage chez l'enfant à opposer aux mécanismes d'apprentissage chez l'adulte. Sont ainsi distinguées "PEDAGOGIE" (pour l'enfant) et "ANDRAGOGIE" (pour l'adulte), même si principes et fondements de ces deux disciplines se rejoignent souvent... et même si, de nos jours, le jeu, terreau d'apprentissage pour l'enfant, prend place dans les formations pour adultes avec un développement constant des "serious games".

Mais c'est essentiellement à travers l'histoire de la Pédagogie, que sont nés et se sont développés certains fondements ou principes d'apprentissage qui peuvent s'avérer être particulièrement aidants, pour constituer le "socle de pédagogie" d'un formateur ou d'un intervenant, et l'aider à mieux comprendre comment il peut partir du "comment apprendre" pour aller vers un "apprendre à apprendre".

 

Comment apprendre à apprendre ? 

L'Histoire de la Pédagogie, jonchée de célèbres pédagogues, philosophes ou penseurs, délivre à ce jour de nombreuses théories et de multiples concepts pour permettre d'envisager une multiplicité de modalités pédagogiques dans un "apprendre à apprendre" : les pédagogues qui nous ont tracé la voie (Merci à Marc Nagels sur twitter pour la communication de cette bonne source).

Ces théories et concepts peuvent constituer autant de guides ou pistes à adapter pour animer une formation ; il en existe pléthore : de Piaget à Bloom, en passant par Dewey, Rogers, Freinet, et bien d'autres, le formateur, l'intervenant, peut se re-situer sur différentes manières d'apprendre, différentes modalités d'apprentissage.

Les courants de pensée (constructivisme, école nouvelle, apprentissage coopératif, influence sociale, théories de la motivation, psychologie humaniste...) ont amené différents types de pédagogie (Pédagogies favorisant le travail personnel, Pédagogies actives de type démonstratif ou découverte, Pédagogies coactives, Pédagogies centrées sur les échanges informationnels, Pédagogie par objectifs, Pédagogie du projet, Pédagogies non directives, Pédagogie différenciée...). 

Les "courants pédagogiques" déterminent ainsi des "théories d'apprentissage" constituant autant de lois ou fondements pour apprendre. Mais théories et courants doivent-ils pour autant constituer des LOIS à respecter pour le formateur ou l'intervenant ?

Si je suis formateur ou intervenant, dois-je connaître et utiliser l'ensemble des lois existantes de l'apprentissage ? Voici la petite question qui m'a été posée par ce jeune étudiant en sciences de l'éducation. Mais la rigueur du discours "légal" convient-elle vraiment à cette science humaine ? Je soulignerai que la question peut interpeller au premier instant, mais mérite d'être creusée et explorée, à l'heure où l'on formalise, normalise, créée des process... dans de multiples domaines.

 

Des lois pour "apprendre à apprendre" ?

Il convient toutefois de relativiser le mot "loi" en tel domaine, car en formation, rien ne vaut mieux que l'adaptation au plus près de l'approche de l'apprenant : une formation, un mode d'apprentissage ne peuvent s'appliquer de manière universelle, telle une loi ; ils ont vocation à épouser les contours de l'apprenant et non point de le contraindre ou de s'imposer de manière généraliste.

Chaque adulte, chaque enfant, possède en effet ses propres méthodes d'appropriation des informations et ses propres modes d'apprentissage : c'est l'expérience du face-à-face pédagogique qui amène à intégrer cette dimension pour personnaliser l'apprentissage et favoriser la multiplicité et la variété :

- des démarches pédagogiques

- des méthodes pédagogiques

- des techniques pédagogiques.

Les "lois" de l'apprentissage constituent alors davantage les fondements d'un "apprendre à apprendre" qui ne prendront véritablement de sens que lorsque leurs applications seront personnalisées, pour replacer l'apprenant au coeur de ses mécanismes d'apprentissage propres (et parfois à la découverte de nouveaux qu'il pourra retenir). Il revient alors au formateur, à l'intervenant, de pouvoir utiliser ces fondements et principes d'apprentissage afin de pouvoir, tel le caméléon, successivement changer de couleurs... mais ils ne resteront que des outils dont il sera l'artisan.

 

Lois, fondements pour apprendre à apprendre ? 

Marc DENNERY a par exemple re-situé et synthétisé 7 lois essentielles de l’apprentissage chez les adultes. ON APPREND :

  • en déstructurant-restructurant ses connaissances
  • en agissant
  • en résolvant des problèmes en petits groupes
  • en échangeant au sein d’un groupe
  • en ayant un projet d’apprentissage
  • en prenant du plaisir dans un climat de confiance
  • en maîtrisant ses propres stratégies d’apprentissage

Ces 7 lois peuvent ainsi être aidantes dans la construction d'un scénario pédagogique pour le choix des méthodes pédagogiques qui seront utilisées.

 

D'autres peuvent concerner les enfants : 

 

         Source : DISCAS - Nicolas Martello

 

Un petit billet pour reprendre nos sources, nous ressourcer, nous renouveller ou prendre un peu de recul. Vous connaissez vous aussi sources et ressources sur le "comment apprendre" ou le "apprendre à apprendre". Faites-en part en postant un commentaire.

 

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog