PedagoForm 2 wordle 

Réflexions sur nos méthodes au regard des enjeux de la formation professionnelle continue

Mais que veulent les stagiaires ? Quelles sont les exigences à l'égard d'une formation et du formateur de nos jours ? Ce billet invite à une brève méditation sur les attentes des entreprises, clients et stagiaires de la Formation Professionnelle continue. Comment les intégrer en formation, tout en réalisant un acte de formation ? Introspection vers les valeurs et fondements de la Formation aux regards des évolutions confirmées ou émergentes en Formation.

 

Le milieu de la formation professionnelle est en perpétuelle et constante évolution, au gré des évolutions réglementaires qui intiment de modifier les contenus et modalités de formation en conformité avec la création de nouveaux dispositifs de formation qui seront financés, au gré des souhaits des entreprises, du client, du bénéficiaire de la formation, au gré de l'augmentation des exigences des appels d'offres, démarche qualité ou de certifications dans le domaine de la Formation Professionnelle. Depuis 1971, créant la Formation Professionnelle, les modalités de la Formation ont évolué pour consacrer le développement de la Formation tout au Long de la Vie. Considéré comme acteur de sa formation aux yeux de la loi, quelles sont, de nos jours, les exigences du stagiaire ? De manière sous jacente, qu'attendent les entreprises, les collectivités, les structures oeuvrant à l'emploi ou à la Formation Professionnelle de leurs salariés ou agents ?

 

QUE VEULENT LES STAGIAIRES ? REFLEXIONS SUR LES SOUHAITS ET ATTENTES DE TERRAIN

Comment épouser les attentes du terrain ? Comment créer une formation qui sera en harmonie avec ces souhaits ? Et comment faire pour être l'homme ou la femme de la situation ? Comment devenir LE formateur ou LA formatrice qui correspondra le mieux à la situation ? Ecoutons les retours du terrain.

Attention, les annotations et réflexions suivantes ont été recensées sur le tas, au fil de formations, et peuvent largement ne constituer à vos yeux que des lieux communs de ressentis sur les formations. Vous les avez indubitablement entendus, peut-être perçus, ou exprimés vous-même de votre place de stagiaire.

1 - une formation vivante

L'apprenant est de plus en plus réfractaire au cours magistral et soporifique. A ses yeux, une formation doit être vivante et intéractive pour susciter son intérêt.

2 - un formateur expert

L'apprenant souhaite que le formateur connaisse ses réalités de travail, son environnement professionnel. Pour certains apprenants ou certains cahiers des charges, si le formateur n'a pas lui-même eu une expérience professionnelle dans le domaine considéré, il n'a pas de légitimité à former.

3 - une formation pratique et opérationnelle

L'apprenant souhaite que la formation soit la plus proche de sa réalité et de son terrain, elle doit être "palpable", "parlante", s'intégrer directement dans la pratique professionnelle pour en percevoir les effets et ainsi rendre visibles les modifications à envisager.

4 - une formation intéractive intégrant si possible des méthodes pédagogique alertes

En formation, la "mode" est aux jeux de rôle, simulations, improvisations théâtrales, utilisation d'outils ludiques et conceptuels, serious games... Le développement de l'e-learning amène à concevoir le formation en intégrant les TICE.

5 - une formation qui augmente et valide des compétences

Les instances, Directions ainsi que de plus en plus d'individus eux-mêmes souhaitent que la formation valide une acquisition de compétences. C'est ainsi que la loi de réforme de la formation professionnelle a créé "l'attestation de fin de formation", c'est ainsi que se développent les formations à caractère diplômant ou certifiant.

6 - une formation où l'on apprend vite

En effet, nous vivons dans un monde où nous voulons beaucoup et de suite (si possible, pas trop cher). C'est pourquoi la formation doit être courte ou sur un dispositif à moyen ou long terme, permettre un résultat efficace et perceptible.

7 - une formation sur mesure, personnalisée

 

J'ai certainement omis d'autres critères ou d'autres exigences, vous en percevez probablement d'autres en tant que formateur, consultant, conseiller opca ou conseiller en formation... Ces souhaits et exigences resitués sur le terrain dénotent en Formation professionnelle, une augmentation du consumérisme : la formation est un bien consommable et, en tant que telle, les exigences sociologiquement existantes dans les comportements du consommateur en général, se reproduisent dans le domaine de la formation professionnelle continue.

Il revient au formateur, au consultant, de combiner tous ces paramètres pour que la formation soit la plus performante, la meilleure. Représentons-nous cette parodie de la formation, repérée récemment au gré d'une recherche sur le net :

La parodie des méthodes pédagogiques de la formation :

 

 

LE STAGIAIRE, CONSOMMATEUR DE FORMATION ?

Hélas, cette parodie de la Formation amène à re-considérer toute pensée positive sur la Formation : certaines formations peuvent trés vite être considérées comme un vaste leurre par le stagiaire-consommateur de formations si elles prônent les méthodes pédagogiques les plus innovantes, les plus avancées, sans avoir pensé ou réfléchi l'évolution des compétences de l'individu autour d'objectifs pédagogiques clairs.

Hélas, le stagiaire-consommateur peut se retrouver trés vite berné dans une jungle de la Formation où certains n'envisagent de percer qu'à travers une ambition lucrative et guère constructive de l'évolution des savoirs ou des compétences. 

Quelles que soient les exigences du consommateur stagiaire, il revient au formateur, au consultant, à l'organisme de formation, de ne guère obérer les fondamentaux de la Formation : une formation rapide, certes, une formation interactive, certes, une formation animée pas un formateur expert, oui... mais dans un ensemble organisé et convergent vers un but atteignable.

 

FORMATEUR, CONSULTANT, REVENIR A SES FONDAMENTAUX

Autrement formulé, l'appel de la Formation au regard des nouvelles exigences, légitimes et louables, doit aller de concert avec les outils de l'ingenierie de formation et de l'ingenierie pédagogique :

-analyse prélable du besoin précis de la formation,

-détermination des compétences à acquérir à l'issue de la formation

-définition de l'enjeu de la formation et du résultat à atteindre

- construction des objectifs pédagogiques

- élaboration d'un contenu et de méthodes pédagogiques adaptées au public ciblé et à la durée impartie...

Ces préalables restent nécessaires, même avec l'avènement des TICE en formation : la formation en e-learning peut aussi intégrer cette dimension pour gagner en qualité et non pas se contenter de créer un outil, certes interactif, certes en phase avec les nouvelles technologies, mais dénué de tout projet ou but atteignable dans l'augmentation des compétences de l'apprenant.

Le stagiaire doit être acteur de sa formation mais le rôle du formateur doit aussi consister à l'éclairer sur ce qu'il achète en formation et au but qui sera atteint à l'issue de la formation. Les exigences des marchés publics de la formation augmentent, comme celles des entreprises, ce qui est parfaitement normal face aux enjeux d'une formation pour un individu ou un groupe d'individus, mais ces exigences doivent être mises en parrallèle avec ce qui est possible et réalisable en formation. Bien sûr, c'est sur ce point que les négociations se jouent en formation mais l'entreprise et son salarié, acteurs de la formation, doivent pouvoir comprendre et discuter avec l'opérateur de formation contenu de formation, méthodes pédagogiques, enjeu, objectifs pédagogiques à côté du prix, de la rapidité, de l'opérationnalité, de la modernité et de l'interactivité à tous crins...

Un petit clin d'oeil à la construction des nos formations au regard des exigences de qualité de la formation.

Qu'en pensez-vous ?

Pour approfondir, une lecture philosophique trés intéressante de Julien Lecomte - Pédagogie des Formations Professionnelles - Discours de la Méthode - Blog Philo

 

 

 

Retour à l'accueil