PEDAGOFORM

INGENIERIE DE FORMATION ET ANALYSE DU BESOIN EN FORMATION - 3ème partie

communiquer  Pour faire suite au précédent billet "Ingenierie de formation et analyse du besoin en formation - 2ème partie", la suite de la réflexion sur les incidences de l'analyse de la demande sur le déroulé et la réalisation de la formation...

(pour mémoire, cliquez sur ce lien pour visualiser le billet précédent).

 

La représentation de la formation professionnelle par le commanditaire sera effectivement déterminante dans la phase de l’analyse de la demande de formation et stratégique quant au déroulé de la formation et ses impacts.

 

En effet, il peut être judicieux de découvrir comment la formation est perçue, ressentie, amenée, re-située, avant d’envisager l’analyse de la demande de formation : il s’agit d’un préalable conseillé qui permet de décoder votre interlocuteur à travers son appréhension de la formation. Les univers et les approches sont à ce point variés et différents que votre interlocuteur ne conçoit peut-être pas la formation comme vous l’appréhendez vous-même. Lui poser des questions vous permettra d’une part de mieux le découvrir et peut-être d’autre part, si la communication s’instaure correctement, de trouver un langage commun pour co-construire la formation.

 

Les questions doivent être correctement amenées en fonction du contexte de l’entretien ; elles peuvent être différentes selon votre posture, votre personnalité ou les valeurs que vous véhiculez.

 

Exemple de questionnements de niveau classique :

- Qu’attendez-vous d’une formation en général ?

- Que détestez-vous dans une formation en général ?

- Qu’est-ce qui vous a fortement déplu dans une précédente formation que vous avez pu réalisée dans l’entreprise récemment ?

- Qu’avez-vous fortement apprécié ?

- Selon vous, comment les salariés perçoivent les formations en général dans l’entreprise ?

- Qu’attendez-vous de notre relation mutuelle dans la conception de cette formation ?

 

Exemple de questionnements de niveau médian :

- Pour vous et pour votre entreprise, à quoi servent les formations ?

- Qui est généralement impliqué dans la préparation d’une formation, au sein de l’entreprise ?

- Les axes de formation sont-ils plutôt définis en fonction de la volonté des salariés ou en fonction des orientations stratégiques de la structure ?

- A quelle sorte de retombée vous attendez-vous généralement suite à une formation ?

- Doit-il exister, selon vous, d’autres paramètres qu’une formation, pour induire des modifications de comportements individuels ou des orientations collectives ?

- Pratiquez-vous l’évaluation des formations ?

- Attendez-vous de l’organisme de formation qu’il prépare la formation avec vous ou préférez-vous une formation qui a déjà été testée dans une autre entreprise ?

 

Exemple de questionnements de niveau expert :

- Avez-vous identifié des problèmes dans l’entreprise que vous aimeriez solutionner depuis longtemps ?

- Aimeriez-vous que l’on vous aide à trouver pourquoi ce problème existe ?

- Etes-vous prêt à être à l’écoute de propositions qui seraient communiquées par le formateur et/ou les salariés à l’issue de la formation ?

- Etes-vous d’accord sur le fait qu’une formation a des impacts sur les pratiques professionnelles ?

- Etes-vous d’accord sur le fait que ces impacts doivent êtres relayés post-formation en interne ?

- Etes-vous prêt pour construire ensemble ce projet de formation ?

 

Chaque question a son importance, pour le décor et l’histoire future de la formation, chaque réponse a son impact sur la manière dont la formation est conçue au sein de l’entreprise et sur la manière dont la formation peut ou doit se positionner. Le déroulé de l’entretien, en fonction de l’arrivée des réponses, vous permettra de décoder le niveau de votre interlocuteur par rapport à l’existence ou non d’une « culture formation » dans l’entreprise, et de la manière dont on la considère. Chaque réponse permettra de déterminer la « couleur » formation de l’entreprise pour déterminer son « empreinte » par rapport à la formation.

 

En fonction des réponses, vous découvrirez très vite un interlocuteur qui choisit plus les formations en fonction du prix, sur des catalogues, vous rencontrerez l’interlocuteur qui conçoit la formation comme une expertise et un investissement pour ses salariés et son entreprise, vous ferez la rencontre de celui qui essaie de mettre en œuvre des outils en interne pour casser des représentations véhiculées par d’anciennes formations auprès des salariés, celui qui n’attend de vous qu’une réponse kit, éprouvée par ailleurs, sans conséquence attendue en termes d’impacts mais qui veut seulement que la formation se passe bien et plaise aux salariés. Vous découvrirez différents visages, différentes conceptions, différentes appréhensions ; c’est à ce stade que vous découvrirez si le projet de formation peut être ou non un ouvrage co-construit, un véritable CONTRAT, avec des responsabilités partagées quant à la mise en œuvre et l’évaluation de la formation.

 

Une fois cette phase préalable effectuée, il vous reviendra d’effectuer le choix suivant :

-           vous caller sur l’approche et la culture formation de votre interlocuteur (en rognant peut-être sur certaines de vos propres conceptions de la formation) ;

-           vous lancer dans la communication avec lui qui visera à exposer votre propre représentation et votre propre culture de la formation.

 

Le choix dépendra de plusieurs paramètres et notamment de votre approche commerciale de l'entretien, mais au moins vous aurez établi le diagnostic de la culture formation de l’entreprise concernée et vous parviendrez certainement à mieux gérer les petits moments relatés dans le 1er billet « Ingenierie de formation et analyse de la demande » : le salarié qui arrive à 9h et qui ne sait pas pourquoi il est inscrit à cette formation, le responsable formation qui s’attache à savoir si le repas était bon lors de l’évaluation de la formation, le directeur mécontent car il pensait sincèrement que ces 3 jours de formation révolutionneraient les comportements des salariés et les orientations majeures de l’entreprise…

 

Les représentations sur la formation sont préexistantes à tout dispositif de formation. Il s’agit là d’une question de communication entre un commanditaire et un prestataire sur leurs représentations respectives de la formation (en souhaitant le plus souvent possible qu’elle soit mutuelle et partagée). Alors surtout, communiquons bien en amont de la formation, dans l'analyse de la demande mais aussi dans les représentations de la formation, invitez le plus souvent possible votre commanditaire à répondre à vos questions, malgré son urgence et ses impératifs, pour favoriser l'idée d'une formation adaptée à la condition qu'elle soit préparée ENSEMBLE.

Cette démarche n'est pas toujours évidente car elle amène une interrogation plus transcendante : comment la culture de la formation intègre-t-elle le champ des organisations professionnelles et des individus ?

 

Ingenierie de formation et analyse du besoin - 1ère partie

Ingenierie de formation et analyse du besoin - 2ème partie

 

 

 

______________________________________________________________________________________________________

Partager cet article

Commenter cet article