PEDAGOFORM

EVALUER LES ACQUIS EN FORMATION - 2ème partie

 
signature de la convention de formationL'évaluation des acquis en formation doit être mûrement réfléchie pour valoriser l'organisme de formation auquel vous appartenez et vous permettre de re-situer trés exactement le stagiaire dans son contexte professionnel.
 
Rappelons premièrement que, pour évaluer les acquis en formation, il faut préalablement avoir défini les objectifs pédagogiques de la formation que vous allez animer (en lien avec les objectifs généraux de la formation). Ces objectifs doivent être précis et donner lieu à une situation ou à un comportement observable.
 
Rappelons-nous ensuite, qu'à l'issue d'une formation, il est complexe de pouvoir s'assurer que le transfert des acquis sera réel pour le stagiaire lorsqu'il sera sur son poste de travail. C'est pourquoi il doit être clairement posé que l'évaluation portera sur des acquis de formation, des connaissances de fond, des descriptions de process, dont la mesure ne sera véritablement vérifiable que dans un second temps, sur le poste de travail.
 
Une fois ces deux préalables posés, la réflexion que vous allez poser sur l'exercice que vous allez choisir pour procéder à l'évaluation des acquis pourra dépendre :
 
1. du dispositif de formation prioritairement : il est évident que vous ne procéderez pas au choix du même exercice selon que le dispositif de formation dans lequel est inscrit le stagiaire est un dispositif de formation par alternance (où l'évaluation des acquis sera progressive et à mettre en adéquation avec la progression dans les pratiques professionnelles) ou bien un dispositif de formation court, du type 2 ou 3 jours de formation (particulièrement lorsque les journées sont consécutives, sans pratique professionnelle entre deux modules). Dans le cadre d'une alternance, même entre deux modules distincts seulement, peut-être pourrez-vous proposer un exercice où le stagiaire est acteur de cette évaluation, en concevant ses acquis de formation, par rapport à une application (même courte et relative entre deux modules seulement) dans son univers professionnel.
 
2. du style de votre formation : il est préférable que l'exercice que vous allez choisir soit en harmonie avec le type de formation que vous animez, dans votre style, dans le même état d'esprit, dans la même lignée. Par exemple, faire le choix automatique d'un questionnaire façon QCM à l'issue d'un formation sur le bien être ou le développement personnel pourrait peut-être casser l'ambiance de la formation que vous animez ;
 
3. de votre positionnement : il est clair que l'évaluation des acquis en formation passe par votre conviction selon laquelle votre posture de formateur est de permettre au stagiaire d'intégrer des acquis dans sa pratique professionnelle et qu'ainsi, vous adoptiez une posture visant à mesurer, corriger des écarts, poser un acte de décision sur les résultats de l'exercice proposé.
 
Ce positionnement n'est pas toujours aisé dans le domaine de la formation continue, voire contraire à l'esprit de la formation continue pour certains. Sans conviction concernant cette posture, vous opterez trés certainement alors pour une auto-évaluation du stagiaire (et pourquoi pas une évaluation diagnostique intégrant le même exercice en début puis en fin de formation pour permettre au stagiaire de mesurer sa progression dans le stage). Vous opterez également pour un QCM qui vous permettra de noter objectivement chaque stagiaire, pour éviter toute discrimination entre eux, être le plus impartial qui soit grâce à cette mesure et fuir cette posture et ce regard "jugeant", "approbateur" ou "désapprobateur", que vous ne souhaitez pas endosser. Vous utiliserez alors le système de la note, rappelant la scolarité, mais au moins votre regard sera objectif. Votre posture n'est pas criticable en soi, il s'agit de votre posture.
 
Toutefois, chaque formateur et chaque organisme de formation doit trés certainement et trés exactement se poser cette question : quelle est notre posture dans le cadre de l'évaluation des acquis ?
 
Pour poursuivre votre réflexion et vous permettre de structurer votre pensée, nous avons repéré sur la toile la présentation d'une conférence animée par Isabelle NIZET "Evaluation des acquis, enjeux et défis" -université de Laval - 30 septembre 2010. En souhaitant qu'elle puisse vous aider, bonne lecture (il est conseillé de prendre connaissance tout particulièrement du tableau page 18 de cette présentation).
 
 
 
 
- Pour compléter, une réponse ministérielle du 29 mars 2011 relative au caractère facultatif ou obligatoire de l'attestation de fin de formation : question de Monsieur Rudy Salles ICI
- Souhaitez-vous participer au sondage PedagoForm sur l'attestation de fin de formation ? Cliquez sur le lien suivant : LE SONDAGE SUR L'APPLICATION DE L'ATTESTATION DE FIN DE FORMATION.

Partager cet article

Commenter cet article