#CERTIFICATION : DÉMONTRER LES OPPORTUNITÉS EN EMPLOI AUPRÈS DE FRANCE COMPÉTENCES

 En tant qu'organisme de formation, vous prévoyez peut-être d'enregistrer une certification auprès de France Compétences ? Cette possibilité s'offre à toute structure souhaitant rendre son offre éligible au compte personnel de formation ou aux financements publics. La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel et le décret n°2018-1172 du 18 décembre 2018 relatif aux conditions d'enregistrement des certifications apportent les clés permettant de s'assurer des modalités permettant ces enregistrements.

La question de l'employabilité et de l'opportunité économique de la certification que vous souhaitez obtenir est particulièrement importante dans l'examen de votre demande d'enregistrement. Petit éclairage.

 

Les organismes de formation qui déposent un dossier d’enregistrement d’une certification auprès de France compétences doivent, entre autres missions :

  • Respecter les critères déterminés pour le dépôt d’un dossier auprès de France Compétences (6 critères pour la validation de l’enregistrement d’une certification au répertoire spécifique prévus à l’article R. 6113-11 du code du travail / 9 critères pour la validation de l’enregistrement d’une certification au répertoire national, détaillés dans l’article  R. 6113-9 du code du travail) ;
  • Construire les référentiels requis (3 référentiels pour le dépôt au répertoire national / 2 référentiels pour le dépôt au répertoire spécifique)

Mais une étape essentielle est à ne pas à manquer : il s’agit de l’explicitation argumentée et circonstanciée relative à l’employabilité de la certification déposée. L’organisme de formation doit avoir entamé en amont une démarche pour identifier les besoins de compétences en termes d’employabilité, critère n°1 d’examen des dossiers pour France Compétences, c’est-à-dire plus précisément :

  • Pour un enregistrement au répertoire national

L'adéquation des emplois occupés par rapport au métier visé par le projet de certification professionnelle s'appuyant sur l'analyse d'au moins deux promotions de titulaires du projet de certification professionnelle conformément à l’article  R. 6113-9 du code du travail.

Cf note de France Compétences relative à l’évaluation de l’impact économique et social d’un projet de certification professionnelle

  • Pour un enregistrement au répertoire spécifique

L'adéquation des connaissances et compétences visées par rapport aux besoins du marché du travail, conformément à R. 6113-11 du code du travail.

Cf note de France Compétences relative au répertoire spécifique et plus particulièrement  le point 3. "L’adéquation des connaissances et compétences des projets de certification par rapport aux besoins du marché" 

Cette étape n’est absolument pas à négliger, elle est même prioritaire. En effet, la volonté du législateur repose sur la nécessité de créer des certifications en lien avec des besoins d’emploi direct.

En conclusion, avoir l’idée d’une formation certifiante n’est pas nécessaire et suffisant en soi, il convient au préalable, en tant qu’organisme de formation, de s’interroger sur les opportunités directes d’emploi et les retombées concrètes en termes d’employabilité de la certification à déposer.

 

Exception en attente de France Compétences concernant la liste des emplois émergents ne nécessitant pas d’argumentaire à déployer sur l’employabilité.

 

 

#CERTIFICATION : DÉMONTRER LES OPPORTUNITÉS EN EMPLOI AUPRÈS DE FRANCE COMPÉTENCES
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Découvrez les prestations d'accompagnement en pédagogie, à la certification et à la mise en oeuvre des formations : www.pedagoform.com -  Hébergé par Overblog