L’HABIT NE FAIT PAS LE MOINE… TOUT COMME UN OUTIL PEDAGOGIQUE INNOVANT NE FAIT PAS UNE FORMATION

 

Pour favoriser les innovations pédagogiques en formation, le formateur est amené à se former et à s’enrichir de nouvelles approches pédagogiques qui font vivre la formation et l’apprenant tout au long de son parcours. Quelques idées aidantes dans cette quête permanente des outils les plus adaptés à une formation, si vous êtes formateur et que vous souhaitez toujours plus et encore innover.

 

IDEE N°1 – PERSONNALISER UN OUTIL PEDAGOGIQUE INNOVANT A LA FORMATION ET A L'APPRENANT

Parfois bien pressé par les urgences de création d’une formation et la nécessité de performer, chaque formateur n’est pas à l’abri d’omettre une règle essentielle : un outil pédagogique innovant repéré n’est pas forcément le graal de la formation.

Cet outil pédagogique, aussi innovant soit-il, doit aussi pouvoir correspondre au contexte de la formation, à la durée de la formation et bien plus encore à l’environnement de l’apprenant. Parfois, un choix un peu hâtif peut ne pas s’avérer payant : choisir de suite un outil pédagogique très innovant pour un public peu friand, voire réfractaire d'emblée aux innovations pédagogiques, peut constituer un risque.

Alors, pour cette idée n°1, il paraît important de se rappeler les fondamentaux de l’ingénierie pédagogique : distinguer dans chaque séquence, l’objectif pédagogique à atteindre, le public concerné, le contenu, la durée et les modalités pédagogiques associées à l’ensemble de ces paramètres... pour s’assurer que l’outil pédagogique innovant est bien en phase avec l'ensemble de l’architecture de la formation.

 

IDEE N°2 : S’APPROPRIER UN OUTIL PEDAGOGIQUE INNOVANT 

Aussi, le formateur est souvent avide de nouveaux outils pour se perfectionner et faire évoluer les formations qu’il anime : élan attentif et louable. Il lui reste toutefois à entrer, avant de l’utiliser en formation, dans une démarche d’appropriation de ce nouvel outil pédagogique. Ce rapport de l’outil pédagogique au formateur demeure essentiel. En effet, ce n’est pas parce que j’ai trouvé l’outil très approprié lorsqu'il était utilisé par un autre formateur dans le contexte d’une autre formation, qu’il me conviendra tout autant.

C’est un peu comme lorsqu’une femme, attirée par la robe que porte une autre femme, s'empresse d'acheter la même sans l'essayer : en rentrant chez elle, la couleur de la robe n’ira peut-être pas à son teint de peau, la coupe et la forme de la robe ne conviendront peut-être pas à sa morphologie. Bref, ce n’est pas qu’une question de style !

Choisir un outil pédagogique revient à se demander s’il nous conviendra bien, s’il correspond à notre posture en animation et si nous sommes prêts à en changer. Parfois, il est un peu tôt. Parfois, l’outil pédagogique peut convenir mais il nous revient de l’adapter un peu pour qu'il nous corresponde. Quoi qu’il en soit, avant de l’utiliser in vivo en formation, pourquoi ne pas l’expérimenter d’abord auprès de collègues ou auprès d’un groupe d’apprenants très restreint ? Une phase d'expérimentation de l'outil pédagogique permet toujours de mieux mesurer les points forts et les points à améliorer dans notre propre interaction à l’outil pédagogique.

 

IDEE N°3 : NE JAMAIS OUBLIER QUE LES OUTILS NE FONT PAS LA FORMATION

En effet, avec un peu d’empressement, il est parfois possible de penser que l’outil est à ce point innovant qu’il conviendra en lui-même au public d’apprenants qui sera séduit et conquis. C’est pourtant oublier que l’outil ne fait pas la formation comme l’habit ne fait pas le moine. Acquérir (parfois de manière onéreuse) un outil pédagogique innovant suppose, avant toute utilisation, que le formateur puisse non seulement se l’approprier mais surtout :

  • se projeter sur l’impact que l'outil pédagogique innovant pourra avoir sur la formation et quelle est sa valeur ajoutée dans l'atteinte de l'objectif de formation et des objectifs pédagogiques. En cela, il est toujours pertinent, avec les apprenants, d’effectuer une synthèse liée aux impacts de l’outil pédagogique sur l’acquisition des compétences ;
  • reconcevoir sa posture professionnelle de formateur autour de cet outil pédagogique innovant : tantôt guideur, tantôt facilitateur, tantôt veilleur, tantôt observateur, tantôt acteur, tout dépendra de la réflexion qu’il aura initiée quant à l’intégration de cet outil pédagogique innovant dans son expertise.

L’outil pédagogique demeure un moyen et non une finalité.

Bonnes expérimentations avec de prochains outils pédagogiques innovants ! 

Un détour amusant pour faire écho à la pertinence d’adapter les outils pédagogiques innovants à sa pratique, aux apprenants, au contexte de la formation 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Découvrez les prestations d'accompagnement en pédagogie, à la certification et à la mise en oeuvre des formations : www.pedagoform.com -  Hébergé par Overblog