#PÉDAGOGIE, L'ART DE CROIRE

Dans la série « Sens et Etre », PedagoForm vous propose de réfléchir au positionnement et à l’alignement du formateur ou du consultant. Pourquoi ? Au-delà des techniques pédagogiques et des façons d’animer, le savoir-être et les postures professionnelles que vous dégagez impactent l’apprenant tout en vous permettant de vous re-situer sur vos attendus majeurs et le sens que vous pouvez donner à votre mission.

J’ai toujours pensé que le métier de formateur ou de consultant était avant tout un métier de la relation d’aide. Sans être pour autant question de dépasser ses limites professionnelles, au point de devenir psychologue, thérapeute ou travailleur social, le formateur se situe constamment dans une zone d’aide et d’accompagnement vers l’évolution des compétences de l’apprenant.

Alors croire ? Oui, surtout et avant tout…

 

CROIRE ET AVOIR LA FOI EN L’APPRENANT

Quels que soient le point de départ et le point d’arrivée, l’apprenant évolue. Quelles que soient les difficultés éprouvées par l’apprenant, le formateur ou le consultant doit toujours croire en sa mission d’accompagner toujours plus loin l'apprenant.

Une personne est demandeuse d’emploi et elle est parachutée en formation dans le cadre d’une POEC financée par Pôle Emploi. Le formateur doit y croire, même si les difficultés d’apprentissage sont là, parce qu’à la clé, un emploi se profile et l’espoir de voir enfin la vie d’une personne évoluer, après de longs mois de chômage.

Un jeune arrive dans un dispositif de formation financé par le Conseil Régional, accompagné par le conseiller en évolution professionnelle de la Mission Locale. La question première à aborder avec lui ? Est-ce qu’il y croit ? En quoi croit-il ? Qu’est-ce qui le motive ? Vers où va-t-il ? Comment créer son intérêt pour y croire ?

Une femme isolée avec ses 4 enfants se lance dans une formation d’assistante de vie. Est-ce qu’elle y croit ? Sur quoi repose sa croyance ? Quelle est sa représentation du métier pour y croire ?

Avant de démarrer une formation, y croire ! Et pourquoi ne pas proposer un atelier de croyance en la formation ? Un atelier de foi en la formation ?

CROIRE EN L'APPRENANT

CROIRE EN L'APPRENANT

CROIRE EN VOUS ET AVOIR LA FOI EN VOUS

Si vous êtes formateur, consultant, intervenant, croire en vous sera nécessaire et vital dans votre évolution professionnelle.

D’abord croire en vous. La confiance en soi constitue l'inaltérable dénominateur de toutes vos missions. Si vous n’avez pas confiance en vous, vos messages pendant le temps de formation seront altérés. La communication non verbale, pendant le face-à-face pédagogique, sera modifiée : vos gestes, vos attitudes, auront une influence sur le parcours des apprenants et de leurs apprentissages.

Croire en ce que vous faîtes. On devient formateur ou consultant par choix ou par hasard. Peu importe, les parcours de chacun sont différents, c’est ce qui crée la richesse de ces métiers. Croire en son métier et dans l’existence de son métier est déterminant dans la posture du formateur, au gré des réformes de la formation, des dispositifs de financement de la formation de plus en plus aléatoires et de plus en plus complexes. Ce qui compte, c’est vous et le sens de votre mission d’accompagnement de l’apprenant, sans jamais omettre votre but.

CROIRE EN CE QUE VOUS FAITES

CROIRE EN CE QUE VOUS FAITES

Ensuite, croire en ce que vous dites. Quel que soit le domaine dans lequel vous interveniez, quelle que soit la matière, la discipline, il est important d’être aligné sur ce que vous dites. Un contenu de formation peut parfois être perturbant pour un formateur qui n’est pas d’accord avec un concept théorique, qui ne voit pas d’intérêt à l’application pratique d’un concept et qui de fait, ne peut donner de sens au contenu de ces messages car il n’est absolument pas convaincu de sa parole, de ce qu’il dit. Quel que soit le message véhiculé, il est important que votre parole soit impeccable et que vous puissiez vous poser un instant pour réinstaurer sens et cohérence à votre propos auprès de l’apprenant. Cela n’empêche pas de conserver votre sens critique, bien entendu, mais tenter de trouver le point d’équilibre rendra votre parole crédible et légitime aux yeux de l’apprenant. Croire en ce que vous dites pour créer sens et cohérence dans l’accompagnement auprès de l’apprenant.

CROIRE EN CE QUE VOUS DITES

CROIRE EN CE QUE VOUS DITES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Découvrez les prestations d'accompagnement en pédagogie, à la certification et à la mise en oeuvre des formations : www.pedagoform.com -  Hébergé par Overblog