PEDAGOFORM

ROMPRE AVEC LES CODES ET CREER DES RUPTURES

ROMPRE AVEC LES CODES ET CREER DES RUPTURES

La formation pour adultes a ses codes : tables et chaises en U, paperboard et vidéoprojecteur, c'est souvent le même décor lorsque les apprenants entrent dans la salle pour découvrir le formateur. Et si, pour mobiliser les apprenants, rompre les codes pouvait aussi constituer une solution pour mobiliser autrement les apprenants ?

 

A quoi peut- servir de "rompre les codes" en formation ?

Dans les mécanismes de l'apprendre, la "RUPTURE" peut, à bien des égards, permettre aux participants d'intégrer et de mémoriser différemment. Il s'agit de "rompre", de casser les habitudes, de se différencier en tant que formateur, pour marquer les esprits, faire en sorte que l'apprenant se rappelle d'un moment-clé de la formation, créer la surprise, l'étonnement. Il s'agira également de permettre aux participants d'apprendre de manière différente, en tout cas autrement qu'en prenant des notes ou en donnant son avis et en posant des questions pendant la formation.

A cet égard, il est possible, lorsqu'on est formateur, de créer ces "innovations pédagogiques disruptives" et de rompre ainsi "les codes de la formation" par exemple, en reconfigurant l'espace mais aussi les temps de formation.

Quelques idées pour "rompre les codes en formation"

-Pas de tables : que des chaises en U. Dans cette modalité, les apprenants seront souvent déroutés par l'absence de tables car leur mode habituel de représentation de la formation passe par l'écriture. L'absence de table casse toute protection et invite à regarder les autres et à comprendre que dans la formation, chacun des participants sera acteur et pourra apprendre différemment.

-3 ou 4 tables éparpillées dans la salle : cette modalité signifiera que le travail en sous groupe sera favorisé, que sont attendus des contributions, de la réflexion, du partage. Avec cette configuration, vous pourrez créer des règles : placer vous-même les participants, les laisser libres de ce choix, demander à changer de table pendant la formation. Vous pourrez intégrer des principes du "world café" pour sous-tendre l'animation de la formation.

-Des mange debout : les participants sont en hauteur, 2 ou 3 par mange debout : cette configuration invite à se poser, prendre du recul, favoriser les échanges, un peu comme dans un café-rencontre, la posture est "à l'aise", "relax".

-Du papier au sol : le paperboard est rangé dans l'armoire. Pour le remplacer, une feuille géante au sol, des feutres de couleur. Cette configuration amènera les participants à se projeter sur l'idée qu'il y aura un temps de travail collaboratif, un temps de partage, de créativité.

- Se former le samedi : et pourquoi pas ? Vous l'avez peut-être déjà fait, pour des raisons de contraintes imposées par la formation ? Et si c'était un choix ? Travailler en dehors du temps de travail... le samedi, pas d'embouteillage, on se gare de suite, on peut commencer à 9h30, on amène les croissants, on prévoit un pique nique le midi. En réalité, exceptionnellement se former dans un temps habituellement consacré au repos permet aux participants d'arriver dans une autre posture, avant davantage de recul, plus de réceptivité à la nouveauté et à la formation. De surcroit, aucun client ou aucune assistante ne laissera un message sur mon portable que je devrai consulter pendant la pause et auquel je m'empresserai de répondre. Peut-être même que mon employeur m'aura permis de prendre mon lundi. L'état d'esprit du participant est différent pour apprendre différemment.

-Commencer la formation avant la formation : le principe de la classe inversée, vous connaissez ? Il s'agit de créer un lien avec l'apprenant, avant le démarrage de la formation, en lui envoyant une vidéo de présentation de la formation ou de vous-même, une vidéo en lien avec le thème de la formation, un texte, un exercice, un questionnaire à remplir en ligne. Il s'agit d'un premier contact où l'apprentissage peut déjà commencer avant le temps présentiel et ainsi permettre à l'apprenant d'arriver dans le temps présentiel dans une autre disposition.

- Une pause améliorée. Le temps de pause est, on ne le dira jamais assez, un temps important dans la vie de l'entreprise, elle l'est aussi dans le temps de formation : les échanges peuvent se poursuivre, les participants peuvent mieux faire connaissance entre eux, ou avec le formateur, certains vont s'exprimer enfin alors qu'on n'a pas trop entendu encore le son de leur voix. Vous pouvez bonifier ce temps informel pour qu'il soit marquant et original aux yeux de vos participants. Exit le traditionnel café/madeleine et pensez aux chocolats, oléagineux et fruits secs qui stimulent la mémoire pour favoriser l'apprentissage ou créer une pause qui permette de continuer d'apprendre ou qui soit en congruence avec votre formation : faites appel à votre créativité. Exemple : si l'approche de votre formation favorise le travail collaboratif, demandez aux participants d'amener un petit encas de leur choix et de le partager avec les autres en expliquant les raisons de leur choix et ainsi réaliser une pause collaborative à l'image de votre formation collaborative. Vous pouvez également re-visiter le temps du repas.

- Investir le temps de l'après formation : nous n'y pensons pas toujours mais ce temps est au moins aussi précieux pour vérifier par exemple que quelques jours à l'issue de la formation, les messages-clé de la formation ne sont pas oubliés, qu'ils commencent à s'intégrer dans la pratique professionnelle. Vous pouvez ainsi créer une évaluation sommative ou une évaluation de satisfaction en utilisant des moyens numériques. Vous pouvez favoriser les liens entre apprenants qui vont continuer à apprendre post-formation entre eux, entre pairs, en leur demandant de poster chacun une vidéo de la réalisation ou de leur changement à l'issue de la formation, créer un groupe facebook favorisant l'échange de pratiques après la formation, créer un blog. Ces modalités pédagogiques peuvent également faire partie intégrante de la formation, en inter-session, comme un temps de travail en tant que tel.

Rompre les codes en formation en accompagnant l'apprenant

Il n'est pas sûr que cette rupture des codes habituels et traditionnels soit d'emblée acceptée et tolérée par les participants ou un financeur de la formation, précisément parce que cette rupture est "hors norme", différente. C'est pourquoi, après l'effet de surprise créé chez l'apprenant, il revient au formateur d'expliciter les raisons de "ce choix pour la rupture dans un but pédagogique facilitant les apprentissages" afin que ce mode atypique soit toléré dans un premier temps puis lentement accepté.

Ce ne sont que quelques idées, si vous avez d'autres idées, ou si vous avez expérimenté d'autres formes de ruptures, n'hésitez pas à les partager !

Pour continuer à explorer, vous pouvez consulter :

- un document en 39 slides d'un organisme de formation sur les ruptures en formation - AKOR CONSULTING : http://fr.slideshare.net/AKORconsulting/ruptures-pedagogiques-14-102014

- un document intéressant sur les ruptures dans la pédagogie universitaire - article de l'ETUDIANT, avec les learning lab

 

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isabelle Gagné 19/07/2016 16:49

Wow! Voila une manière de voir les choses qui me fait plaisir. J'ai souvent l'occasion de donner de la formation en entreprise et j'aime quand les élèves sont surpris. Par contre, il est vrai que l'acceptation de nouvelles conventions est difficile auprès des gens qui ont connu les anciennes façons de faire. Je crois que si l'école adoptait cette vision de l'éducation, les nouvelles générations seraient beaucoup plus ouvertes à la nouveauté en général. Arrêtons d'enseigner la conformité, enseignons l'originalité!

Aurore 23/03/2015 21:49

Je pratique cette rupture depuis 10 ans et effectivement ça change tout de casser les codes, les apprenants n'ont pas le temps de s'ennuyer, ont toujours l'esprit occupé, oublient leurs activité quotidienne, passe moins de temps sur leurs outils de mobilité mais attention que la forme ne masque pas le fond

PedagoForm 28/03/2015 10:27

Merci pour le témoignage de votre expérience Aurore. tout à fait d'accord avec vos dernière remarque pertinente : la forme ne doit pas masquer le fond. il s'agit bien là de casser les codes pour remobiliser les apprenants sur les messages de la formation. A bientôt