PEDAGOFORM

FORMATEURS ET ENSEIGNANTS, AIGUILLEUR, SUPPORT, MEDIATEUR DES APPRENTISSAGES

Un billet pour formateurs et enseignants qui doutent et redoutent d'utiliser le mode numérique en formation ou dans l'enseignement. D'une part, les outils numériques ne sont pas des gadgets. D'autre part, nos façons d'apprendre se sont modifiées, et pas seulement auprès des plus jeunes, par l'utilisation d'internet. Enfin, les outils numériques sont simples d'utilisation. Au-delà de ces aspects, il convient d'envisager une mutation dans la posture du formateur ou de l'enseignant qui, de "source du savoir" peut devenir aiguilleur, support et médiateur des apprentissages.

COMMENT APPRENIONS-NOUS AVANT ?

AVANT : nous apprenions en mémorisant pour appliquer

Nous apprenions avant en écoutant un intervenant, un professeur, en mémorisant, nous intégrions les informations, et par le biais d’un exercice sur un problème, nous tentions d’appliquer ce que le professeur nous avait expliqué… vous vous rappelez… les bons PROBLEMES de votre cher enseignant de mathématiques… « Tu dois acheter pour ta mère 1,5 kilos de pommes de terres. Ta mère t’a donné 6 francs. Chez le marchand, le prix au kilo de pommes de terre est de …. . Calcule le prix que tu devras payer pour les pommes de terre de ta mère. Puis calcule la somme que le marchand devra te restituer en monnaie »…

Vous vous rappelez ? Nous apprenions ainsi. Beaucoup d’entre nous ont été habitués à cette méthode d’apprentissage. Nos mécanismes d’apprentissages étaient essentiellement orientés sur la mémorisation pour appliquer.

Il est possible que vous utilisiez la même méthode, et c’est bien normal : une salle, des tables, des chaises, un powerpoint, un dépliant explicatif ou un support de formation, que vous avez préparé. Le public viendra, on vous posera des questions… oui.. oui mais, aurez-vous été percutants, vos messages clés seront-ils bien passés ?

Mais qu’est-ce qui ferait que vous pourriez mieux attirer l'attention des apprenants et respecter leurs façons d'apprendre ? Comment la plupart d’entre nous apprend de nos jours ?

DE NOS JOURS : d’autres façons d’apprendre par l’impact d’internet

Il existe de nos jours des manières différentes d’apprendre .. en réalité, c’est internet qui a créé des mutations dans nos façons d’apprendre. Les modes d’apprentissages sont différents depuis que nous parcourons tous la toile et que nous effectuons toute sorte de recherche : de votre itinéraire sur mappy, au prix du gasoil le moins cher à la pompe, en passant par la surveillance de l’évolution du taux d’intérêt du crédit à la consommation… Et oui, en consultant internet, nous apprenons, mais différemment. Et les apprenants que vous accompagnez au quotidien apprennent aussi différemment, par ce biais, et sans vous d’ailleurs ! En réalité, adultes ou enfants, nous avons développé, grâce à internet, de nouvelles capacités d’apprentissage. Trois façons d'apprendre se dessinent de nos jours :

1/ l’autoapprentissage

2/ l’apprentissage par l’image

3/ l’apprentissage par les interactions et les modes collaboratifs

Les apprentissages sont plus autonomes.

Retenons que nous sommes plus autonomes qu’avant dans nos apprentissages : on n’attend plus forcément une formation, un cours, un intervenant extérieur pour trouver le une information et la mettre en pratique. En mode scolaire, la classe inversée est de plus en plus utilisée : les enfants captent des informations, chez eux, en amont du cours, en regardant des vidéos par exemple puis le cours en présentiel sert à faire échanger les enfants entre eux pour vérifier leurs apprentissages. Si vous êtes formateur, vous pouvez utiliser en amont animations, quizz interactifs, vidéos, pour permettre le démarrage des apprentissages et concevoir ensuite votre rôle d'accompagnant de l'apprenant. Vous ne serez plus la source du savoir, vous serez aiguilleur des apprentissages.

L'image a un impact fort dans les apprentissages.

L’image n’a jamais eu autant d’impact sur nos apprentissages. N’avez-vous pas entendu vos jeunes adolescents parler de leur « tutos », ceux qu’ils ont vu mais aussi ceux qu’ils ont créés eux-mêmes ? Si vous êtes formateurs, vous connaissez déjà des méthodes pédagogiques basées sur l'image. Pourquoi ne pas continuer en mode numérique ? Par exemple en créant votre chaine you tube où vous préparez un thème, vous vous filmez et à travers cette petite capsule courte, les apprenants identifient déjà vos messages clés. Vous ne serez plus la source du savoir, vous serez support des apprentissages.
La collaboration et l'échange de savoirs permettent d'être "acteur" de son apprendre en donnant aux autres et en recevant.

Vous le savez tous, nous sommes dans l’ère des réseaux sociaux. On communique et on apprend aussi par les réseaux sociaux. Beaucoup de personnes échangent des informations sur les réseaux sociaux et partagent documents et outils. Regardez le succés de facebook et vérifiez comme les personnes inter-agisssent et s’expriment sur les réseaux sociaux, sur des sujets de sociétés, sur des tuyaux à partager… Vous pouvez vous aussi utiliser les réseaux sociaux avec vos apprenants, créer un groupe d'apprenants, en mode public ou privé, sur facebook, sur google+. Vous pouvez créer un blog sur le thème qui vous rassemble et laisser inter-agir les apprenants en guidant leurs apprentissages, vous servir de l'intranet existant dans votre structure pour favoriser les modes collaboratifs d'apprentissage. Vous ne serez plus la source du savoir, vous serez médiateur des apprentissages.

POSTURE DU FORMATEUR OU DE L'ENSEIGNANT DANS LES NOUVELLES FACONS D'APPRENDRE

En formation pour adultes comme dans l'enseignement, les outils numériques peuvent permettre d'apprendre autrement, en étant plus autonome et plus acteur de ses apprentissages. De nombreux outils numériques sont simples d'utilisation. Au-delà de l'aspect technique, dans la posture du formateur comme de l'enseignant, il s'agit là :

- d'imaginer et de réaliser qu'internet a modifié considérablement la manière d'apprendre : nous apprenions en mémorisant pour appliquer puis l'utilisation d'internet nous amène à explorer pour structurer,

- de se convaincre que les outils numériques renforcent l'apprentissage et l'envie d'apprendre, pour l'enfant comme pour l'adulte,

- de concevoir que le rôle du formateur ou de l'enseignant évolue : il n'est plus comme auparavant la source du savoir, il peut être tour à tour aiguilleur, support et médiateur des savoirs et des apprentissages de l'adulte et de l'enfant,

- d'envisager que ce sont des outils simples et faciles d'utilisation.

 

Qu'en pensez-vous ?

 

FORMATEURS ET ENSEIGNANTS, AIGUILLEUR, SUPPORT, MEDIATEUR DES APPRENTISSAGES

Partager cet article

Commenter cet article

nicole 25/10/2014 19:50

intéressant